Read La machine à assassiner (La poupée sanglante, #2) by Gaston Leroux Online

la-machine--assassiner-la-poupe-sanglante-2

A la merveille de mécanique et de médecine combinées créée par son fiancé Jacques Cotentin avec l'aide de son père l'horloger Norbert, Christine n'a trouvé qu'un défautune tête vide. Ah! si « Gabriel », l'automate mi-rouages mi-chair, avait le cerveau de poète du relieur Bénédict Masson.Ce voeu que Christine formulait dans La Poupée sanglante s'est réalisé par l'art du bisA la merveille de mécanique et de médecine combinées créée par son fiancé Jacques Cotentin avec l'aide de son père l'horloger Norbert, Christine n'a trouvé qu'un défautune tête vide. Ah! si « Gabriel », l'automate mi-rouages mi-chair, avait le cerveau de poète du relieur Bénédict Masson.Ce voeu que Christine formulait dans La Poupée sanglante s'est réalisé par l'art du bistouri de Jacques une fois que Bénédict, ce monstre de laideur, a eu la tête tranchée pour avoir coupé en morceaux et brûlé une femme sinon sept. Et voici que le Gabriel au cerveau de Bénédict enlève Christine, met à sac une mercerie, vole une voiture et dispa-raît avec la jeune fille, laissant des billets dont tous recon-naissent l'écriture : celle du relieur.Et les crimes recommencent dans le pays où celui-ci avait été arrêté, près d'un domaine appartenant au marquis de Coulteray.Pour le grand public, l'automate est devenu « la machine à assassiner ». Mais faut-il se fier aux apparences ? Question clef de cette histoire qui, avec La Poupée sanglante, offre une des énigmes les plus extraordinaires et les mieux mises en scène qui soient sorties du cerveau ingénieux de Gaston Leroux....

Title : La machine à assassiner (La poupée sanglante, #2)
Author :
Rating :
ISBN : 9782253011668
Format Type : Mass Market Paperback
Number of Pages : 215 Pages
Status : Available For Download
Last checked : 21 Minutes ago!

La machine à assassiner (La poupée sanglante, #2) Reviews

  • Gaston Meilleur
    2018-12-22 13:29

    Que de souvenirs - la série sur TF1, assez proche de l'original, j'adore le style d'écriture e cette époque....

  • Jose Moa
    2019-01-10 10:23

    Rocambolesca continuacion de La Muñeca Sangrienta

  • Christophe Bouillet
    2018-12-24 06:35

    Intrigue complexe, fin un peu expédiée, le défaut de Gaston Leroux. Cependant, bon diptyque.

  • Nadine Lebrun
    2019-01-11 13:25

    It brought me back to a carefree period of my life. In fact, I have discovered this book in the wake of a French series broadcast in the 70's, "La poupée sanglante" ("The bleeding doll"). As far as I know, it was never released on DVD, perhaps it was on VHS but the release must have been restricted. The story was terrifying while very steeped in gothic romantism. This novel (which is actually a two parts book) has it all : mystery, humor, occult, horror, science fiction... Some kind of steampunk scent.Ce livre m'a ramenée à une époque d'insouciance. J'ai, en effet, découvert ce bouquin dans le sillage d'une série française diffusée dans les années 70, "La poupée sanglante". Pour autant que je sache, le feuilleton n'a jamais été diffusé en DVD. Il l'a sans doute été sur cassette VHS mais le tirage a dû être confidentiel car je n'en ai jamais vue. L'histoire est gorgée de douce terreurs et très imprégnée de romantisme gothique. Ce roman (en réalité, en deux parties)est une petite merveille qui emporte le lecteur. Il a tout pour lui : mystère, humour, paranormal, horreur, science fiction... Une perle parfumée à la steampunk!

  • Carla
    2019-01-06 08:41

    Esperaba una gran cosa respecto a este libro debido a que al primer libro "La muñeca sangrienta" me gusto muchísimo, esperaba las mismas expectativas de su precuela, pero no fue así.Esta vez Leroux nos trae un Frankenstein —que creo que eso arruino todo—, tenemos lo que es el cuerpo de Gabriel y el cerebro de Benedict Masson, que secuestran a la adorada Christine y la llevan a muchos lugares para huir de su prometido y primo Jamie.Por otro lado, también vuelve la Marquesa y el Marques de Coulteray... En fin, no me gustó, da demasiado rodeos y la historia termina siendo insufrible.Citas: http://hechaensilencio.blogspot.com.a...